Retour à l'index

Créer un site


Analyser
Définir les objectifs du site
Créer des sections
Organiser le site
Faire un storyboard

Créer
HTML késako ?
Choisir un éditeur
Le multimédia
Quelques conseils

Héberger
Ou placer son site ?
Uploader les pages

Se faire connaitre
Idées pour l'organisation et la navigation

A ce stade-ci de la conception du site, les choses doivent être claires : vous savez de quoi vous allez parler dans vos pages. Cette étape-ci consiste à structurer l'information en un groupe de pages.
Il faut définir un type de structure. Les modèles les plus courants sont détaillés ci-après. Il faudra peut-être combiner plusieurs types de structures pour votre site WEB.

modèle hiérarchique
Organisation hiérarchique C'est probablement le modèle le plus logique pour structurer un site. Ce type de structuration est particulièrement adapté à des systèmes d'aide en ligne. On doit d'abord faire un choix parmi des sujets génériques puis, plus on avance, plus les sujets deviennent particuliers.
Dans une structure hiérarchique, il est facile de s'y retrouver car les choix sont limités. On peut aller un niveau au-dessus pour des sujets plus génériques ou un niveau en dessous pour des sujets plus détaillés. Il est intéressant de fournir un lien vers le menu principal, de façon à ce que le lecteur puisse retourner rapidement à un endroit connu.
Dans cette organisation, la homepage fournit une vue d'ensemble du contenu accessible via des liens.
Il faut éviter d'inclure trop de niveaux et trop de choix ; 2 ou 3 niveaux sont un bon nombre. Trop de pages de menu conduisent au "voice mail syndrome", c'est-à-dire qu'après avoir dû choisir parmi trop de niveaux, le visiteur a oublié la raison de sa visite.

modèle linéaire
Une autre façon d'organiser un site WEB est le modèle linéaire ou séquentiel. Ce modèle est assez similaire à la manière dont on parcourt les documents imprimés. Dans un modèle linéaire, la homepage est le titre ou l'introduction et chaque page suit séquentiellement.
Dans un modèle linéaire strict, il y a des liens pour aller d'une page à l'autre, en général à la page suivante et à la page précédente.
Un contexte linéaire est très rigide et limite la liberté du lecteur pour explorer et la votre pour présenter l'information.
Cette structuration est néanmoins très intéressante pour mettre en ligne des sujets qui sont très linéaires comme des livres, des instructions pas à pas, etc.

modèle linéaire avec des alternatives
Ce modèle permet d'assouplir la rigidité du modèle linéaire en autorisant le lecteur à dévier du chemin principal à certains endroits.
Ce modèle convient bien, par exemple, pour l'explication d'une procédure d'installation d'un produit dont toutes les étapes, sauf une, sont identiques. Le cheminement est identique jusqu'au moment où il diffère pour une plate-forme : l'utilisateur doit alors choisir l'étape suivante qui convient à sa plate-forme. Une fois la spécificité traitée, l'utilisateur est renvoyé vers la partie commune de l'installation.

modèle combinant structure linéaire et hiérarchique
Ce modèle combinant les deux types d'organisations est un modèle courant sur le WEB.
Ce modèle convient bien pour la mise en ligne de documents très structurés mais linéaires, tels les FAQ (Frequently Asked Questions ou Foire Aux Questions).
Comme on mélange 2 types de structures, on trouve généralement des liens vers les pages précédentes et suivantes, les niveaux supérieurs et inférieurs. Mais dans ce contexte, que signifie page précédente ?
Si vous êtes arrivé sur cette page via le sommaire, la page précédente signifie : retourner au sommaire d'où vous venez. Mais si vous êtes arrivé sur cette page en venant d'une autre page, vous pensez que le lien "page précédente" va vous ramener à cette page alors qu'en réalité, il va vous amener à une page que vous n'avez peut-être jamais vue auparavant.
Il faut donc faire attention en utilisant les termes précédents, suivants, etc. et les rendre plus explicites en ajoutant quelques mots.

modèle WEB
Un WEB est un ensemble de documents avec peu ou pas de structure. La seule chose qui lie les pages entre elles, c'est un lien. Le lecteur passe de document en document en suivant les liens environnants.
Les structures WEB permettent au visiteur d'errer dans le site ; elles sont idéales quand on veut encourager le visiteur à naviguer sur le site.
Un exemple d'utilisation de cette structure pourrait être un ensemble de chambres virtuelles. Dans ce contexte, chaque page est organisée de façon à correspondre à une location (une pièce) et de cette location on peut se déplacer dans différentes directions pour explorer les environs comme on passe de pièce en pièce dans un building.
Le problème avec ce type d'organisation, c'est qu'il est facile de se perdre. Sans aucune structure du contenu, il est difficile de se représenter les relations entre l'endroit où l'on se trouve et l'endroit où on va aller.
Ce type de structure est très désorientant quand le visiteur a un objectif en tête. Pour solutionner le problème on peut soit prévoir sur chaque page un lien vers la home page soit inclure une carte du site avec une indication de la position du visiteur dans la structure (comme les flèches vous êtes ici dans les grands immeubles par exemple).


Page précédente | Sommaire | Page suivante





© Rotule 1999 - 2002
Faites parvenir vos commentaires au Webmaster